VPN
Confidentiel

Tout ce qu'il faut savoir sur le VPN

Le VPN (Virtual Private Network) est un réseau privé virtuel qui permet d’établir un tunnel chiffré entre votre ordinateur et un serveur sur internet. Votre adresse IP est masquée et vos échanges sont cryptés, donc non interceptables par les DPI (hackers, FAI, entreprises, gouvernements...). Vous pouvez ainsi surfer en toute sécurité sur internet , votre anonymat est garanti et vos données personnelles et confidentielles protégées.

Vos données sont vulnérables

La grande majorité des protocoles internet font transiter les informations de manière non cryptée. Lorsque vous surfez sur un site internet dont l’adresse ne commence pas par https, ou consultez votre message via le protocole POP ou IMAP, les données envoyées ou reçues peuvent être interceptées. Des hackers peuvent par exemple récupérer des mots de passe, notamment dans le cas de connexion depuis un hotspot Wifi. Les modes de communication nomades (PC portable, netbook, smartphone et tablette numérique) sont donc tout particulièrement concernés. Mais certains gouvernements – c’est le cas de la France – surveillent les échanges de données non cryptées (paquets IP) dans le cadre de la lutte anti-piratage (loi Hadopi). Une mesure qui restreint les libertés individuelles puisqu’elle ouvre la porte à la surveillance de vos moindres faits et gestes sur internet.

Schéma VPN

Le VPN garantie votre anonymat

Le seul moyen d’éviter les attaques de hackers et la surveillance par DPI est de masquer son adresse IP pour crypter vos échanges de données sur internet. Le VPN permet cela sans basculer dans l’illégalité. Votre connexion à internet transite par un serveur basé à l’étranger qui remplace votre adresse IP. Grâce à un protocole de tunnelisation (PPTP, L2TP, IPsec, TSL), les données sont cryptées à l’entrée et à la sortie du VPN, donc incompréhensibles pour toute entité située entre les deux extrémités du VPN. Aux yeux de la loi, vous n’êtes plus soumis à la législation du pays hébergeant votre adresse IP.

Schéma géographique

Facilité d'installation et de configuration

Pas besoin d'être ingénieur en informatique pour installer une connexion VPN. Il suffit de moins d'une dizaine de clics, d'un identifiant et d'un mot de passe fournis lorsque vous souscrivez à l'une de nos offres pour sécuriser votre connexion à internet et masquer votre IP. Si vous optez pour OpenVPN, il s'agira d'installer un logiciel tout aussi rapide et facile d'installation. Nous vous invitons à consulter nos tutoriaux pour configurer votre connexion VPN, ce qui vous prendra moins d'une minute chrono en main.

Glossaire

Adresse IP : numéro d’indentification de chaque appareil connecté à internet. Elle est généralement composée de quatre nombres compris entre 0 et 255 et séparés par des points. Elle est utilisée par les DPI pour identifier les internautes « pirates ».

Cryptage ou chiffrement : procédé permettant de rendre des données inintelligibles sans une clé de décryptage (ou déchiffrement). Les données sont transformées en bits (chiffres) et dissimulées par un calcul. Le système de chiffrement peut utiliser la même clé pour chiffrer et déchiffrer (symétrique) ou en nécessiter deux différentes (asymétrique).

DPI (Deep Packet Inspection) ou
sniffer (renifleur) :
analyse du contenu des échanges de données sur internet. Il est utilisé par les professionnels de la musique et du cinéma dans le cadre de la protection de la propriété intellectuelle, mais aussi par les gouvernements pour la surveillance et la censure.

FAI (Fournisseur d’Accès Internet) : entreprise qui propose une connexion à internet. En France, la loi l’oblige à communiquer les adresses IP d’internautes soupçonnés de téléchargement illégal et à filtrer les connexions aux réseaux de peer to peer (P2P).

IPsec (Internet Protocol Security) : protocole de tunnelisation de niveau 3 conçu par l’IETF (Internet Engineering Task Force). Il apporte des améliorations au niveau de la sécurité en cryptant la totalité des données.

L2TP (Layer 2 Tunneling Protocol) : protocole standard de tunnelisation de niveau 2 conçu par Cisco.

OpenSSL : boîte à outils cryptographique qui sécurise le protocole de tunnelisation via un mécanisme de clé privée/publique.

OpenVPN : logiciel permettant de créer un VPN. Il utilise le protocole TLS et son dispositif d’authentification OpenSSL . Son installation est rapide et facile.

PPTP (Point-to-point Tunneling Protocol) : protocole de tunnel point-à-point conçu par Microsoft. Il est configurable sur les machines Windows.

Protocole de tunnelisation (Tunneling Protocol) : protocole réseau qui permet de créer une connexion virtuelle. Il ouvre deux canaux entre le client et le serveur : un canal de contrôle de la gestion du lien (pour l'échange des clés de décryptage) et un canal de données transportant les données cryptées.

TLS (Transport Layer Security) : protocole de tunnelisation de niveau 7 conçu par l’IETF (Internet Engineering Task Force). Il accroit la sécurisation par un dispositif d’authentification (OpenSSL).

VPN (Virtual Private Network) : réseau privé virtuel. Il sécurise les données qui transitent sur internet par des algorithmes de cryptographie utilisés par un protocole de tunnelisation.